Le courtage, fonctionnement

Le courtier, son fonctionnement

 

Le courtier ne vend pas directement de contrats d’assurances à ses clients. Il les aide à en acheter. En cela, son rôle de conseil est essentiel. Il a une connaissance appronfondie du marché de l’assurance, et se tient informé de ses évolutions.

Il est Commerçant inscrit au registre du commerce et des sociétés, représente ses  clients, pour le compte desquels il recherche, auprès des sociétés d'assurances, les garanties adaptées à leurs besoins et négocie les conditions de tarif en faisant jouer la concurrence. Il peut être spécialisé dans certains domaines (construction, réassurance, prêts...). Pour s'installer, des conditions réglementaires sont prévues.

Le profil du courtier d'assurances

Il a un tempérament d'entrepreneur, le goût du relationnel et des qualités manageuriales. Il accède à une activité stimulante et développe une relation de proximité avec sa clientèle.

 

Les missions du courtier d'assurances

 

  • Il conseille les clients : après avoir établi un diagnostic de leurs risques, il leur propose les garanties adéquates pour concevoir leurs contrats.
  • Il suitles besoins des clients en fonction de l'évolution de leur situation personnelle ou professionnelle, et adapte en conséquence l'offre de produits d'assurance ou financiers.
  • Il accompagne les clients, de la signature du contrat au versement des indemnités en cas de sinistre.
  • Il administre et gére son entreprise de façon autonome ;
  • Si besoin est, il recrute, forme et anime une équipe de collaborateurs.

La formation du courtier d'assurances

Il dispose d'un Diplôme d'enseignement supérieur, formation ou d'une expérience professionnelle équivalente (en conformité avec les dispositions relatives aux compétences professionnelles prévues par la réglementation sur la présentation des opérations d'assurance).

 

Sa rémunération

 

Son revenu dépend de son activité.

Il est rémunéré par les compagnies d'assurances auprès duquel il a effectué le dossier d'assurance de son client.

Sa rémunération peut être différente d'un dossier à l'autre, et d'une compagnie à l'autre, selon le type et la complexité du dossier.

En règle générale, la rémunération est calculée en pourcentage sur le Hors taxe / Hors frais compagnie, du contrat vendu, après encaissement de la cotisation du client par la compagnie d'assurance.

Ce qui engendre, des délais non négligeable, parfois, car pour un contrat a effet futur, plusieurs mois peuvent passer avant toute rémunération ou reversement de commissions compagnie, malgré que le travail est été effectué en amont.

En parrallele,  le courtier se rémunère aussi avec des frais annexes de courtage, ce sont des  frais inhérents à ses prestations de service dans le cadre de ses recherches de compagnies et de dossiers, études, mises en place de contrats, gestion, demandes de courriers, résiliations, et divers..Contrairement à un agent général, le courtier travaille avec de multiples compagnies, et doit consacrer un temps parfois conséquent, afin de trouvé le dossier en totale adéquation avec la demande du client. Ce temps imparti se doit d'être rémunéré, afin de pouvoir continuer à apporter un service et des produits de qualité à sa clientèle. Les frais annexes de courtage, sont donc nécessaires, et sont souvent absorbés par la minimisation du coût des cotisations sur le contrat trouvé. Ces délais de recherche, selon les dossiers étant différents, les frais annexes de courtage sont bien entendu, sur ces recherches spécifiques, plus élevées.


 

 

 

 

Notre point de vue

Le courtier ne vend pas directement de contrats d’assurances à ses clients. Il les aide à en acheter. En cela, son rôle de conseil est essentiel. Il a une connaissance approfondie du marché de l’assurance, et se tient informé de ses évolutions.

Il aide ses clients à formuler leurs besoins et les guide dans le choix d’un contrat.

Indépendant des sociétés d’assurances, il sélectionne parmi les produits du marché les offres les mieux adaptées aux spécificités de ses clients. Dans sa pratique, il est également amené à innover en concevant des contrats sur-mesure pour répondre à des demandes particulières.

Il lance des appels d’offre auprès de sociétés d’assurances et négocie les conditions tarifaires.

Sens commercial, créativité reposant sur de solides connaissances juridiques, talent de négociateur, sont autant de qualités essentielles dans ce métier.

Etant chef d’entreprise, des qualités de managers et de gestionnaire sont alors nécessaires. De plus ses connaissances en font un partenaire plus que reconnu envers sa clientèle de travailleurs non salariés, puisqu'ils ont un statut et une problématique d'entreprise, de protection sociale, ou d'évolution identique.

Barème de nos frais annexes et autres honoraires

  • Nom du fichier : Bareme frais annexes de courtage 2017
  • Taille : 82.06 Ko
yes /

Télécharger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !